Dave: « Je suis méchant avec un bon fond » | generations-plus.ch

Dave: « Je suis méchant avec un bon fond »

                                                                                   photo: Jean-Philippe BALTEL / Coyotte Live

A 73 ans, le chanteur Dave tient toujours la forme. Il entend bien le prouver lors de la prochaine tournée Age Tendre avec plein d’autres idoles de notre jeunesse.

Dave est intarissable, il enchaîne les phrases avec le débit d’une mitraillette et toujours le même enthousiasme qui le caractérise depuis ses débuts. On dirait un petit jeune, sauf que l’inoubliable interprète de Vanina et Du côté de chez Swann affiche désormais 73 ans. Pour le reste, il se montre philosophe par rapport aux années qui passent, tout en maniant l’humour avec un second degré naturel. « Je dis beaucoup de conneries entre deux chansons pendant mes concerts, afin de détendre l’atmosphère. » Interview.

Comment allez-vous ?

Bien merci, mis à part un petit rhume. Je viens de terminer une croisière Age Tendre, très sympa. Il y a trois choses que j’aime avant tout : la mer, chanter et manger. C’était donc parfait, j’ai adoré.

Comment se présente cette nouvelle tournée Age Tendre ?

C’est une expérience que j’ai déjà vécue. La première fois, j’y suis allé un peu à reculons. Et puis, quand j’ai admis que je ne pouvais plus remplir à moi seul un Zénith et que, à plusieurs, on pouvait le faire, je me suis dit : « On y va, on se serre les coudes. »

Pas de regrets ?

Aucun. En plus de l’orchestre qui est formidable, l’orchestrateur est celui avec lequel je travaillais quand j’ai eu mes plus gros succès. Bon, évidemment entre artistes, on se déteste tous (éclat de rire !).

 

 

Je vois que vous méritez votre réputation de mauvaise langue ?

Oui, je suis un méchant, mais avec un bon fond. Je connais beaucoup de gentils, en revanche, qui sont au fond méchants. Je ne donnerai pas de noms.

Sérieusement, entre nous, quels artistes ?

J’ai repris à mon compte une réponse de Georges Brassens à qui on demandait ce qu’il pensait de Sheila. Il avait répondu que c’était une gentille collègue. Moi, j’aime bien mes collègues. On n’évolue pas tous dans le même registre, mais, au final, nous faisons tous le même métier.

Revenons-en à la tournée. Vous avez toujours autant de plaisir à chanter ?

Bien sûr, sinon c’est impossible de provoquer l’enthousiasme. On demandait souvent à mon père qui était prof d’anglais comment il faisait pour répéter la même chose année après année : « Oui, mais ce n’est pas le même public », répondait-il. Non, franchement, quand on n’a plus envie de séduire, on se suicide.

 

 

Vos tubes et les chansons de l’époque en général tiennent toujours la route ?

Les chansons oui, ce sont les arrangements qui vieillissent. Même Mozart exécuté aujourd’hui au clavecin prend un coup de vieux. Après, un nouveau chanteur pousse toujours l’autre. Quand j’entends Benabar à la radio, que j’aime bien, je me dis pourquoi on ne programme plus Georges Chelon. Et, si on repassait ce dernier, je trouverais sans doute injuste qu’on n’entende plus Boby Lapointe.

Qu’écoutez-vous à la maison ?

A la maison, ce n’est pas moi qui choisit, mais mon compagnon. En voiture, je me rends compte que je n’écoute quasiment que du classique. Je crois que cela me détend, m’apaise, voire me rassure.

J.-M.R.

Pour voir Dave:

  • Tournée Age Tendre, le 25 janvier à l’Arena de Genève, avec Dave, Sheila, Nicoletta, Michèle Torr, Dick Rivers, Patrick Juvet, entre autres.

0 Commentaire

Pour commenter