L'élégance n’a pas d’âge!

Il est conseillé d'éviter les «trop»: trop serré, trop court, trop dénudé. La classe est dans la bonne mesure et dans le respect de sa morphologie. © Bikeriderlondon

Pour beaucoup de femmes, c'est un casse-tête quotidien: comment s'habiller après 50 ans, lorsque l'âge et la ménopause sont passés par là? Il est pourtant facile de rester sexy sans jouer les lolitas. Nos solutions.

Les ménages suisses consacrent en moyenne 235 francs par mois à l'habillement*. Chez certains, c'est inné: qu'ils soient hommes ou femmes, ils savent exactement comment s'habiller pour se mettre en valeur, quel que soit leur âge. Pour d'autres, c'est plus complexe. Pour eux, arrivés à la cinquantaine, la situation a tendance à se compliquer. Le corps a changé, les kilos superflus se sont installés, la graisse s'est incrustée là où on ne l'attendait pas... Bref! L'heure est venue de trouver un style adapté à la nouvelle réalité, aux nouvelles formes, à cette silhouette qui ne ressemble plus à celle de ses 20 ans.

Les impardonnables fautes de goût

Vouloir à tout prix jouer les lolitas lorsque l'on a atteint l'âge de la maturité est une erreur à ne pas commettre. Les femmes de 20, 40, 50 ans ou plus fréquentent souvent les mêmes boutiques... mais ne choisissent pas les mêmes vêtements. Et pour cause: vouloir paraître jeune à tout prix est la meilleure manière de se vieillir.

Même si votre silhouette est restée svelte, les minijupes, minishorts, pantalons taille basse et autres tops au nombril doivent être impitoyablement bannis de votre garde-robe. Tout simplement, comme le souligne Laure Zurbuchen, assistante de direction à La Redoute, «parce que les vêtements que l'on peut se permettre de porter à 20 ans ne nous iront plus trente ans plus tard». En règle générale, il est conseillé d'éviter les «trop»: trop serré, trop court, trop dénudé, trop haut perché, trop sexy. Il ne faut pas pour autant tomber dans l'extrême inverse et choisir des vêtements que n'auraient pas reniés nos grands-mères. Tout est question d'équilibre.

Mais alors... que porter?

La règle d'or lorsqu'il s'agit de s'habiller reste de choisir, en fonction de votre morphologie, des vêtements dans lesquels vous vous sentirez bien.

  • Avec une taille peu ou pas marquée, choisissez le monochrome amincissant, y compris si vous optez pour une autre couleur que le noir. Mettez l'accent sur le haut du corps, osez les collants opaques et les accessoires volumineux contrastant avec une jupe et un pantalon adoptés pour leur forme épurée et leur tissu mat.
  • Si vos épaules et vos hanches sont arrondies, mais que votre taille est marquée, évitez la jupe plissée, le jupon, les coupes droites ou trop amples et la veste épaulée, au profit de tenues cintrées et d'étoffes fluides.
  • Avec des épaules plus fines que les hanches, fuyez les hauts qui s'arrêtent à la ceinture, la jupe plissée, et tout ce qui est moulant. Attirez l'attention sur le haut de votre corps, en portant par exemple les couleurs près de votre visage, et en choisissant des décolletés en V ou bateau, une robe trapèze, une veste trois-quarts tombant sous les hanches et légèrement cintrée.
  • Si, au contraire, votre carrure est plus large que vos hanches, évitez les vestes épaulées, les cols bateau et les vêtements à capuche. Les jupes ou robes droites, les paletots, les tuniques fluides, les gilets souples et les vestes à emmanchures raglan seront davantage faits pour vous.

Et vous, Messieurs?

Pour les hommes, les remarques sont sensiblement les mêmes: les pulls et autres t-shirts moulants souligneront les imperfections que vous cherchez à dissimuler. Et si vos bras ont perdu de leur fermeté, oubliez les débardeurs et les manches trop courtes.

En règle générale par ailleurs, évitez les t-shirts bon marché qui se déforment au bout de deux lavages. Choisissez-les de bonne gamme, avec un col ni trop proche du cou, ni trop échancré, dans des couleurs simples comme le blanc, le beige, le gris, le noir ou le bleu marine. Un beau t-shirt se mariera très bien avec une veste. Même combat pour les chemises: choisissez-les soigneusement coupées, avec un col proportionnel à votre visage. Une chemise unie, qu'elle soit bleue, parme, saumon ou autre, vous rendra irrésistible! Pour votre pantalon et autres jeans, choisissez-les bien ajustés à votre taille et... oubliez les slims, moulants de la taille au bas des jambes: vous auriez l'air de les avoir volés à votre fils ou à votre petit-fils!

Martine Bernier

* Selon l'Office fédéral de la statistique, dans son enquête sur les revenus et dépenses des ménages en 2011.

 

L'avis des spécialistes

Bien dans ses vêtements, bien dans sa peau!

Psychologues ou conseillers en image: ils sont unanimes à estimer que l'habillement a une importance non négligeable à chaque étape de notre vie. S'il permet aux adolescents de se démarquer en adoptant un style parfois provocateur, il permet aussi d'améliorer une image et une communication professionnelles, en adoptant un look adapté.

Une fois les contraintes professionnelles dépassées, le vêtement devient le reflet de la personnalité de celle ou celui qui les porte. Il permet d'affirmer son identité et joue un rôle majeur dans notre bien-être journalier. Notre image corporelle, notre façon de vivre et notre philosophie déterminent le choix des vêtements que nous allons porter. «On vit dans un monde où si l'on n'a pas une bonne image, on n'a pas de copains, pas de travail. En ayant une belle image, on a aussi confiance en soi», expliquait récemment Cristina Cordula, relookeuse de la chaîne de télévision M6.

Porter des vêtements qui nous mettent en valeur, nous apporte de l'assurance et de la confiance en soi... à condition qu'ils correspondent à l'environnement et à l'événement du moment. Comme le dit si bien le grand maître de la mode, Karl Lagerfeld: «Il faut s'habiller selon les circonstances, ni plus ni moins. Il faut savoir où l'on se rend et s'adapter. Trop habillé peut être ridicule, et ne faire aucun effort est mal élevé.» Tout est dit.

 

Témoignages

LILIANE MANCASSOLA A l'aise dans sa soixantaine

«Ce serait indécent de continuer...»

Avec sa taille mannequin et son sourire lumineux, Liliane Mancassola est experte dans l'art de se mettre en valeur. Créatrice des Editions Mancassola, au Mont-sur-Lausanne (VD), toujours active et parfaitement à l'aise dans sa soixantaine, elle partage son temps entre son travail, sa vie sociale et ses deux petits-fils qui ont fait d'elle une grand-mère comblée. Chez elle, l'élégance est une seconde nature basée sur quelques règles élémentaires:

«Bien sûr, j'ai porté des minijupes et des shorts lorsque j'étais plus jeune, mais ce serait indécent de continuer à le faire aujourd'hui. Il y a un temps pour tout. L'essentiel est de se sentir à l'aise dans ce que l'on porte, que les vêtements soient en harmonie avec la personnalité. J'aime les pantalons, les hauts un peu décolletés et – pourquoi pas? – les couleurs vives. Dans ma garde-robe, j'ai quelques pièces très bien coupées, des basiques de marque et de très bonne qualité. Je peux avoir un vêtement signé Cerutti, et aller chez Yendi pour m'acheter un top de couleur peu cher, qui tiendra une saison ou deux. Je pense qu'il ne faut surtout pas vouloir être à la mode, mais qu'il faut être attentif à l'association des couleurs, aux matières, à la coupe. Je suis attachée aux matières nobles, au cachemire, à la soie, au coton en été, pour autant que les prix soient abordables. Et j'aime compléter mes tenues avec un accessoire comme une jolie ceinture ou un bijou fantaisie de bon goût, où l'on peut faire jouer la couleur…»

 

ELIANE ROSSIER Une classe et un goût très sûrs

«Essentiel pour préserver la féminité»

Du haut de son 1,74 mètre, Eliane Rossier, aujourd'hui jeune retraitée, dispose d'une classe naturelle et d'un goût très sûr en ce qui concerne l'art de se vêtir. A Saint-Prex (VD) où elle habite avec son mari, elle se partage entre sa famille, ses amis et les associations bénévoles au sein desquelles elle est très engagée. Les bases de son élégance discrète sont  simples: bien se connaître permet de mieux cibler ses choix.

«J'ai besoin de me sentir à l'aise dans ce que je porte. J'aime les robes, les tailleurs et les jupes, les jeans habillés. C'est un point important pour moi, essentiel pour préserver la féminité. Je porte rarement des pantalons. Pour le choix de mes vêtements, je m'habille généralement en boutiques. J'en ai deux ou trois à Morges auxquelles je suis fidèle, comme la boutique Nathalie B. J'aime bien aussi commander de temps en temps sur catalogue, en général chez Madeleine. Pour moi, le bon marché est toujours trop cher, car il est rarement de bonne qualité. Donc, je préfère investir un peu plus dans mes achats. Je porte deux ans une tenue, puis je la mets de côté pendant cinq ans et je la ressors ensuite!

Je reste toujours dans les couleurs qui me vont. En été, je privilégie le beige et le blanc, et, en hiver, j'aime porter du noir, du brun, du rouge et du bleu. Les autres couleurs ne me vont pas: je n'insiste pas! Je fais aussi attention à assortir les accessoires, mais en faisant attention de rester dans des éléments discrets. Un sac doré ne devra pas être clinquant,
par exemple.»

 

Pour en savoir plus

- La Redoute propose les vêtements de la marque Laura Clément et Anne Weyburn, deux lignes spécifiques qui se veulent à la fois modernes et classiques. www.laredoute.ch

- La marque taillissime, appartenant elle aussi à La Redoute, propose des vêtements grandes tailles, pour les femmes de tout âge. www.taillissime.ch

- Si vous visez l'élégance et que votre budget le permet, Emilia Lay propose des vêtements raffinés, du 42 au 54. www.emilialay.ch

- Ulla Popken propose des vêtements grandes tailles de belle qualité à des prix abordables pour femmes et pour hommes. www.ullapopken.ch

- Dans un style classique et élégant, la maison Madeleine dispose d'un catalogue raffiné, jusqu'à la taille 46. www.madeleine.ch

- Cornelia joue la carte du classique jusqu'à la taille 54, en modernisant depuis quelques années ses collections, notamment grâce à la marque Laura Kent. Quelques pages du catalogue sont réservées aux hommes. www.cornelia.ch

 


Autres articles qui vous intéresseront:

0 Commentaire

Pour commenter