Réforme des retraites: deux acteurs de poids s’allient aux référendaires

photo: iStock / Vesnaandjic

Le magazine K-Tipp et deux faîtières des hôteliers restaurateurs se mobilisent contre la réforme des retraites.

Adopté par le Parlement en mars dernier, le projet de réforme des retraites prévoit une série de mesures visant à garantir le financement des 1er et 2e piliers. Une des mesures prévues consiste à relever le taux de la TVA. Ce point sera soumis à un référendum obligatoire le 24 septembre prochain. Les opposants à la réforme souhaitent cependant que le peuple se prononce sur les autres mesures prévues par la réforme, notamment le relèvement de l’âge de la retraite pour les femmes, prévu à 65 ans, au lieu de 64 actuellement.

 

S’ils veulent que cette question soit soumise au peuple, les opposants ont jusqu’au 6 juillet 2017 pour récolter 50 000 signatures. Depuis son lancement, ce référendum n’aurait récolté que la moitié des paraphes nécessaires. Seul un comité de gauche romand s’attelait à la récolte des signatures. Mais le référendum compte désormais sur deux nouveaux soutiens: le magazine alémanique de défense des consommateurs K-Tipp, ainsi que les organisations faîtières GastroSuisse et hotelleriesuisse.

K-Tipp dénonce une baisse des rentes injuste

La revue des consommateurs se lance dans la bataille contre la réforme des retraites en encartant la feuille de récolte de signatures dans sa prochaine livraison. Le journal explique cette prise de position dans le Tages Anzeiger, un article relayé ce matin sur les ondes de RTS La Première. Selon K-Tipp, la diminution du taux de conversion prévue par la réforme est injuste, compte tenu du fait qu’elle impliquera une baisse des rentes mais que l’espérance de vie, elle, n’augmentera pas continuellement.

 

Les organisations faîtières GastroSuisse et hotelleriesuisse rejoignent elles aussi le front d’opposition à la réforme des retraites, informe RTS La Première, reprenant un article l’Argauer Zeitung. Les faîtières disent ne pas pouvoir assumer les charges sociales supplémentaires liées au bonus de 70 fr. prévu pour l’AVS.

 

Avec ces deux nouveaux alliés, le comité référendaire pourrait bien obtenir les signatures manquantes.

B.S.

0 Commentaire

Pour commenter