Laurent Decaux reprend le flambeau

© Cyril bruneau. DR

LIVRES. Fils du regretté Alain Decaux, écrivain et conteur hors pair, Laurent publie son premier roman historique qui se lit ma foi fort bien.

Le poids de l’héritage? Fils d’Alain Decaux, Laurent nous invite à replonger dans le Moyen Age avec son premier roman, Le seigneur de Charny. Après six années de croisade, Jacques revient sur ses terres et découvre un univers totalement chamboulé. C’est que pour subvenir aux besoin de la seigneurie et de ses gens sa mère Jeanne a été contrainte d’exhiber une fabuleuse relique détenue par sa famille: le Saint-Suaire (NDLR : qui aurait effectivement été d’abord en Champagne avant de se retrouver à Turin). Une opération rentable grâce aux milliers de pèlerins qui arrivent de toutes parts. Mais qui n’est guère du goût de l’Eglise catholique, divisée alors entre deux papes. Pour ne rien arranger, un jeune noble débarque sur les terres de Jacques. Qui découvre qu’il ne s’agit ni plus ni moins que du roi de France.

 

 

De l’amour, de l’aventure et des intrigues savamment dosées, l’amateur de romans historiques trouvera son compte avec Le seigneur de Charny. D’autant plus que d’un point de vue didactique, on découvre moult détails sur le monde de cette petite noblesse ruinée par la guerre, dans des contrées qui ont été ravagées par la peste et où une véritable folie des reliques s’est emparée des puissants de ce monde.

J.-M.R.

Le seigneur de Charny, Editions XO

0 Commentaire

Pour commenter